Le Service de Soins Infirmiers A Domicile 75 (SSIAD 75)

Situé au cœur de l’Est parisien, le Service de Soins Infirmiers A Domicile 75 de la Croix Saint-Simon (SSIAD 75) intervient dans les 11ème, 12ème, 13ème, sud 19ème et 20ème arrondissements de Paris. Il a pour mission de prendre soin des personnes de plus de 60 ans malades ou en perte d’autonomie, afin de :

  • Favoriser le maintien de leur vie à domicile, dans le respect de leur projet de vie.
  • Faciliter leur retour à domicile après une hospitalisation.
  • Eviter ou retarder une hospitalisation.
  • Prévenir ou retarder l’admission en Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD).
  • Préserver leur bien-être et leur autonomie.
  • Prévenir la perte d’autonomie, la maladie et ses complications.

 

 Ce service est habilité à  prendre soin de 86 personnes. 

Le Service de Soins Infirmiers A Domicile 75 (SSIAD 75)

Le SSIAD accueille dans ses locaux du lundi au vendredi de 9h00 à 17h.

Il intervient à  à domicile de 8h00 à 20h00, 7 jours sur 7.

Prendre soin de la personne fragilisée par l’âge ou la maladie. +

Le SSIAD s'attache à établir avec la personne accompagnée un projet de soins personnalisé, en fonction de ses besoins et de ses attentes, selon les 4 axes suivants : soigner, accompagner, coordonner, prévenir.

 

Soigner :

  • Soins de nursing : toilette, habillage, prévention d’escarres, soins de confort, changes, aide à la mobilisation.
  • Soins techniques : injections, pansements, perfusions, aérosols, alimentations entérales, changement et soins de sonde urinaire…
  • Soutien à l’observance de traitement, préparation de piluliers, dispensation du traitement.
  • Surveillance de l’état général.

 

Accompagner :

  • Relation d’aide : soulager la souffrance psychique liée à la maladie, au handicap, à la dépendance.
  • Accompagnement de fin de vie.
  • Soutien psychologique.
  • Réadaptation de la personne aux gestes de la vie quotidienne.
  • Conseil et éducation de la personne et de son entourage, aux soins et à la santé, aux gestes et postures pour la mobilisation.

 

Coordonner :

  • Coordination avec les professionnels de santé, du champ social, les structures de maintien à domicile et les autres intervenants auprès de la personne.

 

Prévenir :

  • Veille sociale.
  • Prévention des risques, de chutes, de malnutrition, de mise en dangers domestiques, de maltraitance, de repli sur soi ….
  • Diagnostic et préconisation d’aides techniques, adaptations du domicile à une perte d’autonomie.
  • Prévention de la perte d’autonomie, de l’altération de l’état général.
Une équipe pluridisciplinaire +

L'équipe

Forte de ses compétences complémentaires, l'équipe du SSIAD, animée par l’infirmière coordinatrice, met au centre de ses préoccupations la personne accompagnée et son bien-être.

Pluridisciplinaire, elle se compose de :

  • Un ergothérapeute
  • Une psychologue
  • Des infirmières
  • Des aides-soignants et aides médico-psychologiques
  • Une secrétaire.

Elle porte une attention toute particulière à chaque personne accompagnée riche de sa personnalité, de son histoire, de ses savoirs. Intervenant à son domicile, elle a particulièrement le souci de respecter son intimité.

Tous les professionnels ont une expertise dans le domaine de la gérontologie et portent de ce fait une grande vigilance aux besoins et aux attentes de la personne en perte d’autonomie.

Des formations internes régulières leur permettent de mettre à jour leurs connaissances et de proposer aux personnes accompagnées leur savoir-faire, un savoir-être, et un savoir adapté.

Une relation de confiance entre la personne accompagnée et les professionnels : 

  • Une relation de confiance s’établit au fil du temps entre la personne accompagnée et l’équipe du SSIAD 75.
  • En accord avec la personne, le SSIAD 75 recherche dans toute la mesure du possible, l’implication de ses proches dans le projet de soins établi.

Le SSIAD 75 s’adapte au degré d’autonomie et reste attentif à valoriser cette dernière.

La prise en charge +

La demande.

  • La demande peut se faire par téléphone ou tout autre moyen de communication.
  • Elle peut émaner de la personne elle-même, d'un tiers (famille, amis...), d'un professionnel (assistante sociale, médecin...).
  • Cette demande doit être validée par une prescription médicale de Service de Soins Infirmiers A Domicile.

 

La mise en place du service.

Une première visite de l’infirmière coordinatrice du SSIAD au domicile de la personne et / ou à l’hôpital, permet :

  • D’évaluer ses besoins, ses attentes, les soins à effectuer et leur adéquation avec le service que le SSIAD peut lui proposer.
  • D’envisager les conditions matérielles d’intervention nécessaires à son bien-être et la sécurité de chacun.
  • De l'informer du fonctionnement du service.
  • De lui présenter l’équipe qui interviendra à son domicile.
  • De constituer son dossier administratif.
  • D’élaborer avec elle et sa famille un projet de soins  prenant en compte son projet de vie  formalisé dans un document individuel de prise en charge.
  • Avant que les interventions ne débutent, l’infirmière coordinatrice présente à l’équipe du SSIAD 75 sa situation et ses besoins.

 

Le déroulement de la prise en charge.

  • Les interventions sont organisées et coordonnées par l’infirmière coordinatrice.

- Les soins infirmiers prodigués par les infirmières, aides-soignants, aides médico psychologiques sont dispensés de 8h à 20h 7 jours sur 7. La durée des interventions varie de 15 mn à 1h (1h30 dans des situations exceptionnelles). Une tranche horaire d’intervention est donnée et non un horaire fixe.

- Les interventions de la psychologue ou de l’ergothérapeute dépendent des  besoins et  attentes de la personne accompagnée. Elles ne sont pas systématiques.

 

  • Des supports de communication qui  respectent les règles de confidentialité :

- Le dossier de soins infirmiers mis en place au domicile est tenu à jour par chaque intervenant. 

- Un dossier administratif et un dossier de suivi (format papier et informatique) sont tenus à jour dans les locaux du SSIAD.

- Les réunions  en équipes pluridisciplinaires permettent également la transmission d'informations concernant la personne accompagnée. 

 

  • Des réévaluations régulières de la situation en termes de santé, d’autonomie, de confort, de sécurité, d’attentes et de besoins permettent d’ajuster le projet de soins personnalisé.

 

Les suspensions et les fins de prise en charge

Elles peuvent être consécutives à :

  • Une amélioration de l’état de santé ou une reprise d’autonomie suffisante.
  • Une hospitalisation ou un relais en HAD.
  • Un temps de vacances.
  • Une entrée en EHPAD, en USLD ou dans un autre établissement.
  • Un déménagement.
Les démarches administratives +

Le SSIAD  est sous tutelle de l'Agence Régionale de Santé et financé par la Caisse Primaire d'Assurance Maladie.

Ses interventions sont prises en charge à 100 % par l’assurance maladie à condition que soient fournis :

  • Une attestation de carte vitale.
  • Une prescription médicale de soins infirmiers à domicile.

Muni de ces 2 documents, le secrétariat du SSIAD 75 effectue les démarches administratives auprès du centre de sécurité sociale de la personne accompagnée.

Au cœur d’un réseau +

Le travail en réseau avec les professionnels de santé libéraux, les services hospitaliers, les services sociaux et médico-sociaux de son secteur d’intervention permet au SSIAD 75 :

  • De répondre aux besoins d’orientation de nos partenaires et des parisiens des 11ème, 12ème, 13ème, sud 19ème et 20ème arrondissements.
  • D'accompagner  au mieux grâce à la complémentarité de tous.
  • D'orienter la personne ainsi que ses proches vers des interlocuteurs adaptés.

 

Ses partenaires principaux

  • Le Centre Local d’Information et de Coordination des 11ème, 12ème, 20ème arrondissements (CLIC Paris Emeraude Est).
  • La Maison pour l’Autonomie et l’Intégration du malade d’Alzheimer (MAIA), et les gestionnaires de cas complexe.
  • Le réseau de soins palliatif Quiétude.
  • Le réseau AGEP (Association Gérontologique de l’Est Parisien).
  • Le réseau ROPE.
  • Les travailleurs sociaux de l’Aide Personnalisée à l’Autonomie (APA).
  • Les travailleurs sociaux des Services Sociaux Départementaux Polyvalents (SSDP).et des Centres d’Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP) des 11ème, 12ème et  20ème arrondissements.
  • L’Association des Petits Frères des Pauvres.
  • La filière gériatrique 75-2 rive droite.
  • Le Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon.
  • Le Groupe Hospitalier Rothschild - Tenon - Saint Antoine.
  • La fondation Rothschild.
  • L'Hôpital Charles Foix.
  • L’Hôpital Fernand Vidal.
  • Les professionnels de santé libéraux : médecins de ville, kinésithérapeutes, infirmiers libéraux, orthophonistes.
  • Les services d’aide à domicile.
  • Le cas échéant les organismes de tutelles.
  • Les Centres d’accueil de jour suivants : dans le 20ème, le Centre d’accueil de jour des Balkans et le centre d’accueil de jour L'Etimoë, dans le 11ème, le centre d’accueil de jour Marie de Miribel.