24/01/2019 - Vidéo-consultation psychologique en HAD : des premiers résultats concluants Hospitalisation à domicile

Et si la technologie permettait également de prendre soin des patients et de les accompagner ?

Démonstration avec une étude réalisée à l’HAD en collaboration avec l’université Paris Descartes.

 

En 2018, une étude a été réalisée à l’HAD de la Fondation Oeuvre de la Croix Saint-Simon, en collaboration avec le Laboratoire de Psychopathologie et Processus de Santé (LPPS) de l’université Paris Descartes. Elle s’est intéressée à l’utilisation de la vidéo-consultation pour réaliser des entretiens psychologiques auprès de patients, pris en charge à leur domicile dans le cadre de l’HAD. 

 

Deux groupes de participants volontaires, atteints de cancer à différents stades d’évolution, ont alors été constitués : un groupe dit “contrôle” bénéficiant d’un entretien en face à face au domicile avec un psychologue, et un second dit “expérimental” où l’entretien avec un psychologue était réalisé par l’intermédiaire de Skype. 

Tous les participants ont complété deux questionnaires : un portant sur leur niveau d’anxiété et un second évaluant le niveau d’alliance thérapeutique avec le psychologue avant et après l’entretien. De plus, le niveau de satisfaction des deux groupes a été mesuré et comparé afin de s’assurer que l’utilisation de la vidéo-consultation répondait aux attentes des patients quant à l’entretien de suivi psychologique.
 

Les résultats sont positifs.

En effet, les niveaux d’alliance thérapeutique et d’anxiété ne sont pas influencés par la modalité d’entretien : les deux groupes ont montré une évolution similaire sur ces deux variables, avec une diminution de l’anxiété du patient et le maintien du niveau d’alliance thérapeutique. La satisfaction ne diffère pas non plus entre les deux groupes. Ceci montre que la technique d’entretien -face à face ou en vidéo- ne perturbe pas le vécu du patient et la qualité de l’intervention psychologique.

La conclusion principale de cette étude est que la vidéo-consultation peut être utilisée lors d’une hospitalisation à domicile pour les patients atteints de cancer, puisqu’elle n’altère pas la relation avec le thérapeute, la diminution des émotions négatives comme l’anxiété, et la satisfaction des patients. De plus, à la lumière des analyses statistiques, on remarque que l’alliance thérapeutique des patients les plus jeunes semble pouvoir se renforcer par l’utilisation de la vidéo-consultation.
 

 

Cette étude a fait l’objet d’une communication orale au 35ème congrès de la Société Française de Psycho-Oncologie (SFPO) en novembre 2018. Elle vient également d’être publiée dans la revue scientifique “Bulletin du cancer” qui est une revue de référence dans le domaine de la cancérologie française. 

Ces résultats nous ont encouragés à mener une seconde étude, qualitative cette fois, c’est-à-dire recueillant les mots, les impressions, les critiques, etc., des participants, afin d’affiner nos connaissances sur le sujet. 

Le prolongement de cette étude publiée au niveau national et multicentrique (dans plusieurs HAD de France) est envisagé à moyen terme.

 

Jérémy Martin,

Psychologue chercheur